Afrique: un cinéma itinérant pour sensibiliser les candidats à l’exil

Cinéma en plein air dans les faubourgs de Ouagadougou (Burkina Faso)
Cinéma en plein air dans les faubourgs de Ouagadougou (Burkina Faso) © AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Afrique: un cinéma itinérant pour sensibiliser les candidats à l’exil

Mis à jour à 12h11, publié le 10/10/2018 à 11H35

Un cinéma itinérant parcourt les villages africains pour sensibiliser la population aux dangers qu’encourent les migrants dans leur longue route vers «l'eldorado européen». Une caravane du CinemaArena s’est mise en route fin septembre 2018 vers les six principaux pays de départ des migrants. Une initiative lancée en 2015 par l'Agence italienne pour la coopération et le développement.


Les camions du CinemArena sillonnent les villages africains avec à leur bord tout le nécessaire à un cinéma itinérant: écran, projecteurs, chaises, générateur électrique... Au programme, divertissements, films, pièces de théâtre, mais aussi des témoignages vidéos pour sensibiliser aux dangers de la migration.

Les films projetés montrent les risques encourus par les migrants dans leur long périple vers l’Europe: traversée du Sahara, de la Libye puis de la Méditerranée, rackettés par les passeurs. Une fois le pied posé sur le continent européen, rien n'est réglé. Il faut encore se nourir, travailler sans papiers, voire être exploité par des patrons mafieux de l'agriculture ou de l'industrie. 

Ces images montrent la vie des migrants et témoignent de leur déception une fois «le rêve européen» atteint.

Les organisateurs affirment ne pas vouloir dissuader les candidats à l’exil mais permettre une immigration consciente et avertie. Pour cela, «il faut donner une information correcte sur les risques liés à une immigration irrégulière».

Conscience des dangers
Pour Emilio Ciarlo, de l’Agence italienne de coopération pour le développement, «l’agence prône une mobilité humaine, porteuse de richesse pour les deux parties mais consciente des risques encourus tout au long du parcours, en particulier pour les plus faibles». Et d'ajouter: «Par le biais de vidéos, nous voulons témoigner des risques liés aux voyages afin de permettre une décision libre et consciente.»

«Les migrants arrivant en Italie nous disent souvent qu'ils ont quitté leur pays sans se rendre compte des difficultés de déplacement et du niveau de violence auquel ils ont été soumis», explique Federico Soda, directeur du bureau de coordination de l'Office International des Migrations (OIM) pour la Méditerranée.  

«Grâce à CinemArena, nous disposons d'un outil supplémentaire pour lutter contre les activités criminelles des trafiquants d'êtres humains, qui profitent de la désinformation pour gagner de l'argent en vendant des trajets de migration dangereux», explique Luigi Maria Vignali, directrice générale des Italiens de l'étranger et des politiques de migration du ministère italien des Affaires étrangères.

L’association italienne CinemaArena s’est donné pour objectif de visiter six pays en 2018-2019: Sénégal, Côte d’Ivoire, Guinée, Gambie, Nigeria et Soudan. Principaux pays d'origine des migrants qui arrivent sur les côtes italiennes et européennes.

Par Michel Lachkar