Coupe du monde 2026: onze pays africains lâchent le Maroc et votent Amérique

La FIFA a choisi le trio Etats-Unis, Canada et Mexique pour la Coupe du monde 2026.
La FIFA a choisi le trio Etats-Unis, Canada et Mexique pour la Coupe du monde 2026. © Kirill KUDRYAVTSEV / AFP

Coupe du monde 2026: onze pays africains lâchent le Maroc et votent Amérique

Publié le 13/06/2018 à 14H50

Le Maroc n'aura pas la Coupe du monde de football 2026. Le congrès de la FIFA (Fédération internationale de football association), qui se tenait le 13 juin 2018, a en effet voté en faveur de la candidature présentée conjointement par les Etats-Unis, le Canada et le Mexique. Lors du vote, onze pays africains ont lâché le Maroc pour le trio américain.


Les pays africains qui ont voté pour le trio Etats-Unis, Canada et Mexique sont le Bénin, le Botswana, le Cap Vert, la Guinée, le Lesotho, le Liberia, le Mozambique, la Namibie, l'Afrique du Sud, la Sierra Leone et le Zimbabwe. Le président de la CAF (Confédération africaine de football) avait pourtant appelé à une unité africaine sur ce vote (voir la liste de tous les votes).

Au final, le trio Etats-Unis - Canada - Mexique a recueilli 134 voix, le Maroc 65. Un pays ne s’est rangé derrière «aucune des deux candidatures», l'Iran.

Parmi les pays qui ont voté pour le Maroc, on compte la France, le Qatar et le Brésil. L’Espagne fait partie des trois votants qui se sont abstenus. 

Le pari marocain était quasiment impossible, malgré un lobbying important. Le président Trump était intervenu personnellement pour menacer les pays qui voteraient pour le Maroc. 


Difficile de savoir cependant ce qui a coûté des voix à la candidature marocaine en Afrique où le royaume mène une politique et une diplomatie ambitieuses. L'Afrique du Sud a notamment voté pour la candidature nord-américaine alors que l'Algérie a voté pour le Maroc. Deux pays qui, d'habitude, partagent les mêmes positions sur le dossier épineux du Sahara occidental, pomme de discorde importante en Afrique.

Par Pierre Magnan