LA PHOTO. Des Sud-Africains protestent contre l'esclavage des migrants en Libye

LA PHOTO. Des Sud-Africains protestent contre l'esclavage des migrants en Libye

Publié le 13/12/2017 à 15H08

Plusieurs organisations de la diaspora et de la société civile ont défilé mardi 12 décembre 2017 à Pretoria, capitale administrative d'Afrique du Sud, contre l'esclavage des migrants en Libye. La centaine de manifestants a notamment réclamé des mesures contre la violation des droits des ressortissants africains détenus et mis aux enchères.

des dizaines de personnes sont descendues dans la rue pour crier leur colère contre l'esclavage moderne pratiqué contre les migrants d'Afrique subsaharienne en Libye. «Les gens sont vendus aux enchères comme des marchandises. Les jeunes, à qui nous sommes censés donner de l'espoir, sont détruits en Libye», a notamment déclaré Marc Gbaffou, président du Forum de la diaspora africaine. La diffusion d'images de vente d'esclaves par la chaîne de télévision américaine CNN mi-novembre avait mis en lumière le problème oublié des migrants en Libye. Depuis, neuf pays européens et africains ont lancé des «opérations d'évacuation d'urgence» de migrants pris au piège des trafiquants. L'organisation internationale pour les migrants dénonce depuis plusieurs mois la présence de «marchés aux esclaves» mettant en péril la vie de dizaines de milliers de migrants en Afrique du Nord.
Les mains enchaînées,

des dizaines de personnes sont descendues dans la rue pour crier leur colère contre l'esclavage moderne pratiqué contre les migrants d'Afrique subsaharienne en Libye. «Les gens sont vendus aux enchères comme des marchandises. Les jeunes, à qui nous sommes censés donner de l'espoir, sont détruits en Libye», a notamment déclaré Marc Gbaffou, président du Forum de la diaspora africaine. La diffusion d'images de vente d'esclaves par la chaîne de télévision américaine CNN mi-novembre avait mis en lumière le problème oublié des migrants en Libye. Depuis, neuf pays européens et africains ont lancé des «opérations d'évacuation d'urgence» de migrants pris au piège des trafiquants. L'organisation internationale pour les migrants dénonce depuis plusieurs mois la présence de «marchés aux esclaves» mettant en péril la vie de dizaines de milliers de migrants en Afrique du Nord.

© GULSHAN KHAN / AFP

Par Eléonore Abou Ez