LA PHOTO. Ethiopie: le nouveau Premier ministre oromo prône la «voie de l'amour»

LA PHOTO. Ethiopie: le nouveau Premier ministre oromo prône la «voie de l'amour»

Mis à jour le 15/04/2018 à 12H28, publié le 15/04/2018 à 12H25

Abiy Ahmed, 42 ans, a les yeux de ses concitoyens braqués sur lui. Le 2 avril 2018, il est en effet devenu le premier Premier ministre issu de l'ethnie oromo, majoritaire en Ethiopie. Cet événement historique est la conséquence de la chute de l'ancien gouvernement, après des manifestations débutées fin 2015 dans l'ouest et le sud du pays. Leur répression sanglante a fait au moins 940 morts.

Devant des milliers de personnes réunies dans un stade de la ville une semaine après sa nomination, Abiy Ahmed a joué l'apaisement et appelé à la patience. Accueilli par des dizaines de cavaliers en habit traditionnel, le Premier ministre du deuxième pays le plus peuplé d'Afrique, après le Nigeria, a souhaité la réconciliation entre les ethnies du pays. Un désir de changement qui n'a cependant pas suffi pour l'instant à supprimer l'état d'urgence décrété le 15 février 2018, après la démission surprise de son prédécesseur Hailemariam Desalegn.
A Ambo, fief de l'ethnie oromo dans l'ouest, joie et attente se mélangent.

Devant des milliers de personnes réunies dans un stade de la ville une semaine après sa nomination, Abiy Ahmed a joué l'apaisement et appelé à la patience. Accueilli par des dizaines de cavaliers en habit traditionnel, le Premier ministre du deuxième pays le plus peuplé d'Afrique, après le Nigeria, a souhaité la réconciliation entre les ethnies du pays. Un désir de changement qui n'a cependant pas suffi pour l'instant à supprimer l'état d'urgence décrété le 15 février 2018, après la démission surprise de son prédécesseur Hailemariam Desalegn.

© ZACHARIAS ABUBEKER / AFP

Véronique le Jeune