LA PHOTO. La Colombie fait ses adieux aux plants de coca

LA PHOTO. La Colombie fait ses adieux aux plants de coca

Mis à jour à 16h37, publié le 16/05/2017 à 15H31

Le président colombien Juan Manuel Santos a lancé, le 15 mai 2017, le plan de substitution des plantations de coca, composant de base de la cocaïne. Ce programme était prévu par l'accord de paix signé avec les Farc pour mettre fin à plus de 50 ans de conflit armé.

Sous le regard de paysans colombiens, un plant de coca est déterré dans un champ à Pubelo Nuevo, dans le département d’Antioqua (nord-ouest). Le président Juan Manuel Santos (en chapeau à droite) se prépare à le remplacer par un bananier. Un geste symbolique qui illustre le vaste programme de substitution visant à éradiquer les cultures illicites de coca, composant de base de la cocaïne. Les agriculteurs concernés recevront une subvention mensuelle d’environ 330 dollars. Avec 96.000 hectares de plantations, la Colombie est le premier producteur mondial de cocaïne, avec 646 tonnes en 2015, selon l'ONU.
Et l'on remplace le coca

Sous le regard de paysans colombiens, un plant de coca est déterré dans un champ à Pubelo Nuevo, dans le département d’Antioqua (nord-ouest). Le président Juan Manuel Santos (en chapeau à droite) se prépare à le remplacer par un bananier. Un geste symbolique qui illustre le vaste programme de substitution visant à éradiquer les cultures illicites de coca, composant de base de la cocaïne. Les agriculteurs concernés recevront une subvention mensuelle d’environ 330 dollars. Avec 96.000 hectares de plantations, la Colombie est le premier producteur mondial de cocaïne, avec 646 tonnes en 2015, selon l'ONU.

© RAUL ARBOLEDA / AFP

Par Eléonore Abou Ez