LA PHOTO. Maroc: les chèvres indispensables à l'économie de l'huile d'Argan

LA PHOTO. Maroc: les chèvres indispensables à l'économie de l'huile d'Argan

Mis à jour à 15h12, publié le 13/02/2018 à 14H55

La précieuse huile d'argan, produite à partir des noix de l'arganier, fait vivre de nombreux villages du Sud-Ouest marocain. L'arganier est un arbre rare, qu'il n'a pas été possible à ce jour de cultiver. Les chèvres font un véritable travail d'agriculteur, en mastiquant et dispersant les graines. Même les biotechnologies les plus avancées peinent à reproduire ce phénomène.

Dans la région d'Essaouira, on est surpris de voir régulièrement des chèvres à plus de 8 mètres de hauteur. Le Sud-Ouest marocain est bien trop aride pour que les caprins puissent se nourrir au sol. Les chèvres n'hésitent pas à escalader les arganiers, arbre endémique de la région, afin de déguster leurs fruits. Un arbre produit de 10 à 30 kilos de noix. Il en faut environ 38 kilos pour produire un litre d'huile. Le Maroc a une production annuelle moyenne d'huile d'argan de 3500 tonnes.
Au Maroc, les chèvres vivent en symbiose avec l'arbre en dispersant ses graines.

Dans la région d'Essaouira, on est surpris de voir régulièrement des chèvres à plus de 8 mètres de hauteur. Le Sud-Ouest marocain est bien trop aride pour que les caprins puissent se nourrir au sol. Les chèvres n'hésitent pas à escalader les arganiers, arbre endémique de la région, afin de déguster leurs fruits. Un arbre produit de 10 à 30 kilos de noix. Il en faut environ 38 kilos pour produire un litre d'huile. Le Maroc a une production annuelle moyenne d'huile d'argan de 3500 tonnes.

Par Michel Lachkar