LA PHOTO. Mauritanie: l'école de Ouadane résiste au désert

LA PHOTO. Mauritanie: l'école de Ouadane résiste au désert

Mis à jour le 25/07/2017 à 12H28, publié le 22/07/2017 à 13H05

Alors que le désert avance inexorablement dans plusieurs pays d'Afrique, les villes anciennes de Mauritanie, au patrimoine remarquable, sont elles aussi guettées par l'ensablement. Parmi ces grandes oasis, toutes classées au Patrimoine mondial de l'Unesco et situées au carrefour des antiques axes caravaniers, Ouadane fait face à l'exode de ses habitants partis chercher du travail ailleurs.

Il est loin le temps où Ouadane, la «cité des deux oueds» fondée au XIIe siècle, était présentée comme le lieu du savoir et de la culture qui attirait les érudits de l'islam. Aujourd'hui, malgré les efforts du gouvernement mauritanien pour venir en aide aux villes anciennes, la situation reste préoccupante.
La classe unique acceuille filles et garçons de part et d'autre du maître.

Il est loin le temps où Ouadane, la «cité des deux oueds» fondée au XIIe siècle, était présentée comme le lieu du savoir et de la culture qui attirait les érudits de l'islam. Aujourd'hui, malgré les efforts du gouvernement mauritanien pour venir en aide aux villes anciennes, la situation reste préoccupante.

© JACQUES SERPIENSKY / AURIMAGES

Véronique le Jeune