LA PHOTO. Taïf, la Mecque des roses qui embaument depuis l'Antiquité

LA PHOTO. Taïf, la Mecque des roses qui embaument depuis l'Antiquité

Mis à jour le 17/04/2017 à 13H26, publié le 16/04/2017 à 14H21

A 70 km de la Ville Sainte, la «ville des roses» est une destination prisée par les touristes saoudiens et d'autres pays du Golfe. Perchée à 1800 mètres au-dessus du niveau de la mer, sur le plateau du Hedjaz, Taïf bénéficie d'un climat doux et d'un sol abondamment arrosé par la pluie en hiver et au printemps, propices à une nature verdoyante et à l'éclosion de roses colorées et odorantes.

Importée de Damas, il y a plusieurs siècles par les Ottomans, cette rose est jalousement cultivée de nos jours par les habitants de Taïf. Populaire en tant que fleur de jardin ou coupée, elle est aussi très convoitée pour la production d'huile essentielle destinée à la parfumerie et à la cosmétique. 
A Taïf, en Arabie Saoudite.

Importée de Damas, il y a plusieurs siècles par les Ottomans, cette rose est jalousement cultivée de nos jours par les habitants de Taïf. Populaire en tant que fleur de jardin ou coupée, elle est aussi très convoitée pour la production d'huile essentielle destinée à la parfumerie et à la cosmétique. 

© AMR NABIL/AP/SIPA

Dominique Cettour-Rose