LA PHOTO. Zimbabwe: état d'urgence à Harare en raison d'une épidémie de choléra

LA PHOTO. Zimbabwe: état d'urgence à Harare en raison d'une épidémie de choléra

Mis à jour à 13h52, publié le 12/09/2018 à 13H48

Le Zimbabwe a déclaré l'état d'urgence suite à une épidémie de choléra qui a déjà fait 20 morts et contaminé plus de 2.000 personnes. Les malades, concentrés dans la capitale, ont consommé de l'eau souillée par la rupture de canalisations d'eaux usées, a affirmé le nouveau ministre de la Santé Obadiah Moyo. En 2008, une épidémie similaire avait fait 4.000 morts et contaminé 40.000 personnes.

Des puits et des forages dans lesquels les habitants se ravitaillent en eau potable ont été contaminés. La vente de viande et de poisson a été interdite dans les quartiers de Budiriro et de Glenview touchés par l'épidémie. La police est chargée de faire respecter cette mesure et certaines écoles ont été fermées. Le choléra est le signe de la mauvaise gestion des eaux usées dans la capitale. La municipalité d'Harare affirme mener un combat quotidien depuis plus d'une décennie pour approvisionner en eau potable les habitants de la capitale.
L’hôpital Makeshift d'Harare au Zimbabwe fait face à une épidémie de choléra.

Des puits et des forages dans lesquels les habitants se ravitaillent en eau potable ont été contaminés. La vente de viande et de poisson a été interdite dans les quartiers de Budiriro et de Glenview touchés par l'épidémie. La police est chargée de faire respecter cette mesure et certaines écoles ont été fermées. Le choléra est le signe de la mauvaise gestion des eaux usées dans la capitale. La municipalité d'Harare affirme mener un combat quotidien depuis plus d'une décennie pour approvisionner en eau potable les habitants de la capitale.

© PHILIMON BULAWAYO/ REUTERS

Par Michel Lachkar