L’Obamacare en place, sur fond de bataille au Congrès

L’Obamacare en place, sur fond de bataille au Congrès

Publié le 01/10/2013 à 9H08

Le «Marketplace» ouvre le 1er octobre. Un outil qui permet aux Américains de choisir une mutuelle santé dans un panel d’assurances privées à bas coût. En fait, le système de santé cher à Barack Obama est enfin entré dans sa phase active. Des millions d’Américains sans couverture sociale vont devoir souscrire une assurance santé. Ce qui provoque un tir de barrage des Républicains au congrès.

On est loin de la Sécu à la française, et encore plus loin de la couverture maladie universelle (CMU) qui fournit la gratuité des soins aux plus démunis en France. Mais l'entrée en vigueur de l'Affordable Care Act (ACA) marque le début d'une obligation de couverture maladie dans ce pays de l'individualisme.

Le but d'Obama est de fournir à tous une mutuelle santé abordable. Mais les plus pauvres trouveront-ils leur bonheur dans ce panel d'assurances, agréées par l'Etat ?
Du reste, la bataille politique n'est pas finie. Si les Etats démocrates sont dans le timing, ceux dirigés par les Républicains traînent des pieds. Or,les Etats peuvent mettre en application tout ou partie de la loi.

Au niveau fédéral, les représentants républicains au Congrès ont voté un budget provisoire bloquant «l'Obamacare». D'ailleurs l'affaire du «plafond de la dette», comme en janvier celle du «mur de la dette», se résume à un marchandage ayant pour simple but de repousser la loi ACA. La mesure de dépenses provisoires votée en mars ne sera pas reconduite, assure les Républicains, tant que l'Obamacare est maintenue.

Par Jacques Deveaux